Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Positions – Syrie : la fuite en avant peut-elle se poursuivre ?

mai 2012

#Divers

Par l’exercice de la brutalité contre les populations liées aux contestataires, et en jouant le risque de guerre civile, le clan Assad montre sa capacité à se maintenir : attiser les peurs, provoquer la confusion et gagner du temps sont les ingrédients de cette logique de survie par la terre brûlée, qui n’a pas encore épuisé tout son potentiel.

Entre la militarisation inéluctable du soulèvement et la diplomatie longtemps jugée inefficace des opposants de l’extérieur, les contestataires de l’intérieur, clandestins et méconnus par la communauté internationale, tentent de maintenir leurs capacités humaines et politiques.

La mission de Kofi Annan, envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe, a introduit l’idée qu’un dialogue entre les protagonistes devait être un élément décisif de résolution du conflit interne, et donc que la médiation pouvait être le paramètre central de la sortie de crise. Elle se heurte cependant aux dynamiques en cours sur le terrain, tant celle du soulèvement que celle de la répression.

Comme cela était prévisible, le rapport de force qui oppose le régime à la contestati

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !