Dans le même numéro

La Grèce de François Hartog

octobre 2015

#Divers

Repère

La Grèce de François Hartog

Partir pour la Grèce réunit, sous la forme de six chapitres, des textes déjà publiés par l’auteur (préfaces, articles, contributions à des ouvrages collectifs). Ils sont précédés d’une longue préface inédite, « La Grèce vient de loin », suivie d’un « Envoi », l’ensemble constituant une éclairante mise en perspective des questionnements abordés dans chacun des chapitres.

Partir pour la Grèce, le titre est évidemment une métaphore : François Hartog s’inquiéterait plutôt, dans sa belle et lumineuse préface, du devenir inquiétant de la présence d’une Grèce de carte postale, et pour cartes postales. Partir pour la Grèce, ce sera recomposer les étapes de la « fabrique de l’objet Grèce », un voyage dans « un ailleurs spatial et temporel ». D’entrée de jeu, il s’agit de bousculer l’image d’une Grèce « hors du temps », offerte sans distance à l’immédiate consommation des contemporains, de lui substituer une « Grèce vue d’ailleurs », « ouverte à et sur la comparaison ». On

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !