Untitled, Henri Michaux, 1959, by pedrosimoes
Dans le même numéro

Henri Michaux dans sa nuit

décembre 1961

La nuit, pour Henri Michaux, est un lieu secret et intime,  dans lequel il aime s'échapper pour mieux s'enclore, afin de saisir sa propre pluralité. Ainsi, il fait de sa poésie une plongée dans ses gouffres, plongée au cours de laquelle il entend découvrir "le tourbillon caché de sa pensée".

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !