Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

12, de Nikita Mikhalkov

mars/avril 2010

#Divers

En 1953, en Amérique, un certain Reginald Rose écrit pour la télévision une pièce intitulée Douze hommes en colère. Bouleversé par cette dramatique et souhaitant en interpréter lui-même, au cinéma, le rôle principal, Henry Fonda s’improvise coproducteur et confie la réalisation du film à un jeune réalisateur : Sidney Lumet. Douze hommes en colère (1957) est le premier et le plus célèbre film de Sidney Lumet. Vêtu de blanc, image de la justice et de la probité, Henry Fonda y trouva l’un de ses plus beaux rôles.

On se souvient de l’histoire : douze jurés, enfermés dans une salle, doivent voter « au-delà de tout doute raisonnable », selon la formule américaine, « coupable » ou « non coupable ». L’unanimité est requise car, accusé d’avoir tué son père, un adolescent risque la peine de mort. Le cas semble simple : il y a des témoins et l’avocat de la défense n’a apporté aucun fait nouveau ni circonstances atténuantes. Les jurés s’en réjouissent : ils en auront plus vite fini. Ils votent et se préparent déjà à partir quand, surprise, on s’aperçoit qu’un des jurés a voté « non coupable ». Prié de s’expliquer, il s’en acquitte si bien qu’au deuxième tour de table deux bulletins porteront la mention « non coupable ». Et ainsi de suite jusqu’à ce que les douze, à l’unanimité, innocente

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Claude-Marie Trémois

Romancière et rédactrice en chef cinéma àTélérama de 1951 à 1995, Claude-Marie Trémois a été critique cinéma à la revue Esprit de 1998 à 2015.

Dans le même numéro

Comment le président transforme la Ve République
La faiblesse de l'opposition et le trouble du clivage gauche-droite
L'antisarkozysme qui n'ose pas se dire
Un retour de l'Etat en trompe l'oeil
Sécurité, sûreté : mutation du droit, oubli des libertés
Police, justice, insertion : un nouveau paysage institutionnel
Les chantiers territoriaux et le rôle du pouvoir local