Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Coup d'éclat, de José Alcala

mai 2011

#Divers

L’histoire ? Elle semble jaillir de la caméra. Premier plan : un Noir qui court, la nuit, dans des chantiers, des usines démantelées, des docks mal éclairés, poursuivi par des flics. L’essentiel du métier de Fabienne (Catherine Frot), capitaine de police dans une petite ville du Sud-Ouest qui pourrait être Sète1, c’est cela : traquer les sans-papiers et les expulser. Cette nuit-là, retour d’une énième intervention, elle en a marre. Au moment où elle s’apprête à rentrer enfin chez elle, on amène au commissariat une jeune femme russe, Olga, arrêtée pour racolage dans la gare maritime. Et voilà qu’une petite phrase va suffire à changer le cours de sa vie :

Je vous en prie, madame, laissez-moi retourner là-bas. Il est tout seul. Il a quatre ans.

Sous le regard ahuri du jeune inspecteur qu’elle vient de rabrouer, Fabienne Bourrier, la bourrue, la dure, qui avait fini sa journée et voulait rentrer chez elle, embarque Olga dans sa voiture et file vers la gare maritime. Là, elle commet sans doute la première faute de sa carrière : enlever ses menottes à Olga…qui s’enfuit. Le lendemain, elle ira constater sa mort : Olga est tombée

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !