Dans le même numéro

Désastre humanitaire et sécurité humaine.Le troisième âge de la sécurité

mars/avril 2008

#Divers

Promue dans les textes internationaux, la « sécurité humaine » est une expression censée pouvoir fixer une norme universelle. Mais que désigne-t-elle ? Comment cette catégorie a-t-elle été construite ? Elle marque une évolution de sens du terme sécurité, qui renvoyait jusqu’alors tout d’abord à l’ataraxie du sage puis à la souveraineté des États, et désigne a contrario un nouveau rapport au mal politique.

Les nouvelles catastrophes, celles du troisième millénaire, se laissent désormais désigner comme autant de « désastres humanitaires ». Le terme fut utilisé aussi bien au moment du tsunami de décembre 2004 (Sumatra) qu’à propos du Darfour tout au long de l’année 2007, la notion permettant d’englober à la fois les catastrophes climatiques et politiques. Le « désastre humanitaire » a même vocation sans doute à se substituer au « génocide », quand bien même il concernerait des massacres de civils. C’est que la configuration des violences n’est plus la même et le vocabulaire pour en rendre compte comprend d’autres enjeux.

Le « génocide » trouvait son inscription dans l’âge d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !