Dans le même numéro

Une sensation de déjà-vu. Entretien

décembre 2017

Entretien avec Ivan Krastev

Les populations d’Europe centrale et orientale doutent du destin de l’Europe, se méfient des élites et ont peur des migrants. Ces sentiments, liés à l’histoire singulière de ces pays, peuvent être changés si les Etats assument leurs politiques.

Populations of Central and Eastern Europe are doubtful about the fate of Europe, suspicious of elites and afraid of migrants. These feelings are linked to the specific history of these countries and could be changed if States took responsibility for their policies.

Politiste et éditorialiste, Ivan Krastev est le fondateur du Centre pour les politiques libérales de Sofia et membre de l’Institut des sciences humaines à Vienne. Il a publié en octobre 2017 un essai remarqué, le Destin de l’Europe1, dans lequel il revient notamment sur la fracture Est-Ouest, en particulier sur la question des migrations depuis le rejet par les pays du groupe de Visegrad, Hongrie et Pologne en tête, de la politique de répartition des demandeurs d’asile dans les pays membres de l’Union européenne. Posan

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Ivan Krastev

Né en 1965 en Bulgarie, il a fondé et dirige le Center fir Liberal Strategies à Sofia. Il est également membre permanent de l'Institut de sciences humaines de Vienne et membre fondateur du bureau du Conseil européen des relations internationales. Voir son article "Rêves utopique d'une vie au-delà des frontières" (Esprit, janvier 2017). …

Dans le même numéro

Les crises que connaît l’Europe (dettes, accueil des migrants, nationalismes) pourraient fonctionner comme des cordes de rappel. Le dossier « Nous, l’Europe et les autres », coordonné par Anne-Lorraine Bujon, défend le projet européen, son identité composite et son approfondissement démocratique.