Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le crédit est une relation morale. À propos de l'Économie morale, de Laurence Fontaine

juin 2009

#Divers

À propos de l’Économie morale, de Laurence Fontaine

À un moment où se multiplient les demandes appelant à « moraliser le capitalisme », le titre de l’ouvrage de Laurence Fontaine* pourrait donner à penser qu’il traite de ces courants de pensée qui, depuis deux siècles, ont pris justement pour objectif de compenser le manque d’exigence morale qui constituerait la carence constitutive de l’économie politique. Il y eut, ainsi, au début du xixe siècle, l’économie politique dite « chrétienne », tout occupée à « attendrir » les duretés du monde industriel par une sollicitude déclarée pour les pauvres. Puis, dans la seconde moitié du xixe siècle, on trouve l’ensemble des variations sur le thème de l’économie sociale, initiée par Le Play. Enfin, au xxe siècle, c’est le tour des nombreuses théories qui ont recherché les voies d’une alternative radicale à l’échange marchand à partir de la pensée de Marcel Mauss ou de celle de Karl Polanyi avec son fameux appel à réencastrer l’économie dans la société pour en finir avec les méfaits du marché.

En fait, le propos de Laurence Fontaine se révèle

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Donzelot

Le titre universitaire de "sociologue" est réducteur pour donner l'idée d'un travail de réflexion sur le social (voir son classique sur l'Invention du social. Essais sur le délcin des passions politiques) et la manière de "faire société". Cette interrogation passe par l'analyse des questions sociales au sens large (travail, protection, intégration…) mais surtout de la ville, des banlieues, des…

Dans le même numéro

Bien-être, croissance, richesse : que faut-il mesurer ?
Les stratégies absurdes des rapports marchands
Mesurer, prévoir, compter : les valeurs et les chiffres