Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Refonder la cohésion sociale

décembre 2006

#Divers

La « cohésion sociale », recherchée de toute part, ne découle plus aujourd’hui de la solidarité conçue dans la société industrielle. Dans le nouveau contexte économique, elle ne semble plus pouvoir venir que de la confiance ou du consentement, ce qui impose de repenser une intervention publique dans les termes d’un État « qui rend capable ».

Repenser la solidarité ? Repenser l’État-providence ? N’est-ce pas précisément ce qui se fait depuis une quinzaine d’années à travers la prolifération de réflexions et de publications autour de l’expression de cohésion sociale, laquelle semble bien focaliser la réflexion d’un nombre croissant d’organismes de recherche plus ou moins directement associés à des gouvernements nationaux ou des organismes internationaux ? Sans prétendre à l’exhaustivité, commençons par indiquer quelques-uns des textes parmi les plus souvent remarqués sur ce « nouveau » front de la réflexion sociale.

En France, le Commissariat général du plan, récemment rebaptisé Conseil d’analyse stratégique, s’est distingué en premier, par la publication d’un rapport intitulé Cohésion sociale et prévention de l’exclusion1, puis d’un second, tout a

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Donzelot

Le titre universitaire de "sociologue" est réducteur pour donner l'idée d'un travail de réflexion sur le social (voir son classique sur l'Invention du social. Essais sur le délcin des passions politiques) et la manière de "faire société". Cette interrogation passe par l'analyse des questions sociales au sens large (travail, protection, intégration…) mais surtout de la ville, des banlieues, des…

Dans le même numéro

De quel "legs colonial" parle-t-on ?
Une ville postcoloniale : Kinshasa
Mémoires d'empire et cultures transnationales