Dans le même numéro

Des guerres commerciales sans stratégie

En engageant les États-Unis dans des guerres commerciales sans feuille de route, la Maison Blanche est en passe de s’aliéner la plupart de ses alliés à l’échelle internationale comme sur le plan intérieur mais surtout de compromettre les objectifs présupposés de l’America First.

Si la campagne de Donald Trump s’était démarquée par son hétérodoxie et l’incohérence de ses positions, l’une des rares lignes conductrices du magnat de l’immobilier new-yorkais était son attachement à un patriotisme économique qui, bien qu’opportuniste, constituait l’une des seules convictions que le candidat portait depuis plusieurs décennies. Pourtant, les offensives politiques tous azimuts lancées depuis plusieurs mois empruntent plus à l’improvisation constante qu’à une stratégie prudemment élaborée, car ni les objectifs ni les moyens de l’America First n’ont été définis par D. Trump et ses conseillers. Diplomates, législateurs, lobbyistes et analystes sont tous aussi désarmés : « Nous continuons à fouiller dans le fumier en espérant trouver une stratégie quelque part » résume le représentant d’u

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Baptiste Velut

Maître de conférences en civilisation américaine à l'université Sorbonne Nouvelle, spécialiste d'économie politique contemporaine. 

Dans le même numéro

Assistons-nous au triomphe de la xénophobie ? Les exilés ne sont plus les bienvenus dans notre monde de murs et de camps. Pourtant, certains font preuve de courage et organisent une contre-politique hospitalière. Ce dossier estival, coordonné par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc, invite à ouvrir le secours humanitaire sur un accueil institutionnel digne et une appartenance citoyenne réinventée.