Dans le même numéro

Les mamans portant le foulard, le Sénat, la gauche et le bon sens

février 2012

#Divers

On aurait pu croire que la gauche, après avoir obtenu la majorité au Sénat, s’emploierait à préfigurer ce qu’elle compte faire quand elle sera au pouvoir, que les urgences politiques et sociales lui feraient examiner en priorité des propositions de lois de réformes structurelles touchant à l’impôt, au budget de l’État, aux conditions de la négociation sociale. Ou bien que la question des institutions retiendrait son attention, sur les modalités de la décentralisation ou l’instauration du conseiller territorial. Le Sénat est attendu sur ce terrain, et ces questions ont pesé dans le basculement à gauche de la Haute Assemblée.

Ou alors, on peut estimer que, sûre de sa prochaine victoire à l’élection présidentielle, et respectueuse des traditions, elle ne voulait pas préempter le nouveau quinquennat par des initiatives trop audacieuses, et souhaitait laisser la primeur des annonces sur ces sujets au candidat puis au président, sans les défricher. Dans ce cas, il lui restait le champ considérable des réformes visant à un peu plus libéraliser nos institutions et nos mœurs : la contestation de la loi Hadopi, l’éventualité du mariage homosexuel, ou encore le statut pénal du chef de l’État, auraient pu lui fournir d’utiles thèmes de réflexio

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Joël Roman

Philosophe, essayiste et éditeur   Joël Roman prône « un multiculturalisme à la française », qui reconnaisse le pluralisme social et culturel de la société française, l’empreinte durable des immigrations post-coloniales, et sache adapter le modèle républicain à la multiplicité individuelle, à la nouvelle question sociale des banlieues et à la présence établie de l’islam de France. Il place ainsi…

Dans le même numéro

Une présidentielle par temps de crise

Bayrou, Hollande, Le Pen, Sarkozy: portraits en campagne

Dette, désindustrialisation, université...: quels choix politiques?