Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Obama : un événement historique

décembre 2008

#Divers

L’élection d’Obama est un événement historique : presque tous l’ont dit, avec raison. Historique, comme le fut la chute du Mur de Berlin, seul autre événement contemporain auquel il puisse être comparé. À quoi se reconnaît un événement historique ? À l’émotion particulière qui nous étreint, nous fait monter les larmes aux yeux, en pensant : « cela, je n’aurais jamais cru possible de le voir de mon vivant ». À la joie sans mélange qui nous envahit, à la conviction que désormais, quoi qu’il arrive, rien ne sera jamais plus comme avant. À l’universalité de cette réaction, qui dépasse et de loin les familles politiques, les appartenances nationales, les contentieux passés et actuels, même s’il demeure toujours quelques grincheux.

La surprise et l’espoir

Oui, mais il y eut aussi le 11 septembre, me direz-vous. Justement, le 11 septembre est un bon point de comparaison : quelque terrible, quelque tragique qu’ait été l’événement, ce ne fut pas un événement historique au sens ou l’a été l’élection d’Obama ou la chute du Mur. Le 11 septembre n’inaugurait rien, il s’inscrivait seulement, en plus tragique, dans une longue suite d’attentats terroristes qui endeuillent régulièrement le monde. Ceux qui ont cru, la date aidant, qu’il s’agissait du début

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Joël Roman

Philosophe, essayiste et éditeur   Joël Roman prône « un multiculturalisme à la française », qui reconnaisse le pluralisme social et culturel de la société française, l’empreinte durable des immigrations post-coloniales, et sache adapter le modèle républicain à la multiplicité individuelle, à la nouvelle question sociale des banlieues et à la présence établie de l’islam de France. Il place ainsi…

Dans le même numéro

L'Etat français et les nouveaux outils de gouvernement
Les missions de service public et le choix de la concurrence
Quel est l'avenir de la fonction publique ?
La vis sans fin de la réforme