Dans le même numéro

Le recrutement des universitaires et ses dilemmes. L'exemple de la philosophie

décembre 2007

#Divers

Sujet passionnel, le recrutement concentre les contradictions du monde universitaire. Si le système actuel mécontente tout le monde, la crainte d’abus de pouvoir des présidents d’université dans le cadre de l’autonomie provoque déjà des levées de boucliers. Après avoir longtemps présidé une commission du Cnu, l’auteur tire ici un bilan méthodique et sans concession des difficultés du recrutement.

L’article 25 de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités modifie de manière substantielle le mode de recrutement des universitaires en accroissant, semble-t-il, le rôle des établissements, de leurs conseils d’administration et de leurs présidents. La manière dont les universités se saisiront (ou ne se saisiront pas) des compétences accrues que la loi leur offre la possibilité d’exercer ne pourra être exactement connue qu’à l’usage. Tout au plus peut-on, et c’est ce que je vais tenter de faire dans la seconde partie de cet article, définir le champ de possibles ouverts en ce domaine par la loi. L’adoption de celle-ci et les débats auxquels elle a donné lieu sont en tout cas l’occasion d’une réflexion sur le mode de recrutement présent (bie

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !