Dans le même numéro

Faut-il désirer la transparence en politique ?

mai 2018

#Divers

En octobre 2013, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (Hatvp) remplaçait la Commission pour la transparence financière de la vie politique. Les hommes politiques devraient désormais déclarer sans omission les immeubles «bâtis et non bâtis», les valeurs mobilières, les assurances vie, les comptes bancaires, les «véhicules terrestres à moteur, les bateaux et les avions» ou encore les «fonds de commerce ou clientèles et les charges et offices [1]». Sur le plan juridique, toute une série de lois a également été proposée après l’élection d’Emmanuel Macron pour mettre un terme aux comportements jugés répréhensibles au sein de la classe politique française.

Mais la confiance se met-elle en place par des décrets ou des institutions ? La Hatvp, en relation étroite avec l’administration fiscale, a en théorie les moyens de vérifier l’ensemble des déclarations, notamment en incitant Bercy à s’intéresser de près aux cas j

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marion Bet

Agrégée de lettres modernes, elle prépare une thèse en études politique à l'Ecole des hautes études en sciences sociales.

Dans le même numéro

À l’occasion de la rétrospective consacrée à Chris Marker par la Cinémathèque française, le dossier de la revue Esprit revient sur les engagements de celui qui en fut un collaborateur régulier. Propres à une génération forgée par la guerre, ces engagements sont marqués par l’irrévérence esthétique, la lucidité politique et la responsabilité morale. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Louis Chrétien sur la fragilité, les défis du numérique à l’école et les lectures de Marx en 1968.

 

Pour aller plus loin, découvrez une sélection de textes écrits par Chris Marker dans Esprit entre 1946 et 1951 : Chris Marker, cinéaste-chroniqueur