Dans le même numéro

Qu'’est-ce qu’'on a fait au Bon Dieu ? L'’illusion d’'un consensus

juin 2014

#Divers

Avec plus de 6,5 millions d’entrées en quelques semaines, la comédie Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? rejoint Intouchables ou Bienvenue chez les Ch’tis au palmarès des succès populaires du cinéma français. Une fois de plus, la France plébiscite une fiction interrogeant sa propension à la solidarité et cherche un miroir valorisant. En effet, un couple de « cathos de droite » provinciaux voit trois de leurs filles se marier respectivement à un « Juif », à un « Arabe » et à un « Chinois », et est sur le point de s’effondrer quand la petite dernière leur annonce son mariage avec un « Noir ». Cette intrigue aux atours de longue blague de comptoir trouve un couronnement – attendu – festif quand les deux pères, le Français et l’Africain, dépassent leurs préjugés. Morale conciliatrice, bonhomie française et communion sous le signe de la Marseillaise : autant d’ingrédients qui feraient la recette de ce succès, offrant l’image d’une France unie et apaisée, outrepassant les différences et les crispations identitaires. Mais en seconde analyse, il se pourrait que cette ferveur trouve également son souffle au travers d’autres valeurs. À quel prix se donne le consensus apparemment bon enfant du film ?

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !