Dans le même numéro

État, représentation, démocratie. Que faire de la philosophie politique ? (Table ronde)

mars/avril 2012

#Divers

Bien que cela puisse sembler paradoxal, la philosophie politique française a longtemps souffert de l’omniprésence de la politique dans le champ philosophique. Réduite à l’analyse du pouvoir et de l’État, elle n’a pris que tardivement à bras-le-corps la question démocratique, qui reste pour nous comme une énigme à interroger.

Esprit – Le problème de la démocratie semble aujourd’hui au cœur des préoccupations intellectuelles. Alors même que la notion crée un consensus sans doute sans précédent, les doutes surgissent dès lors qu’il s’agit de la définir (mode de désignation des gouvernants, forme de société, promotion du sujet de droit, etc.). Pourtant, la démocratie n’a pas toujours intéressé les philosophes français. Si nous partons de l’horizon de la fin des années 1960 ou du début des années 1970, y a-t-il selon vous une spécificité française dans la manière dont, en France, la philosophie politique s’est emparée de cette notion ? Cette spécificité s’explique-t-elle par des aspects historiques ou par une conjoncture théorique plus autonome ?

Myriam Revault d’Allonnes – Avant d’aborder la question de la démoc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Raynaud Philippe

Bruno Bernardi

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de philosophie. Il a publié le Contrat social, Flammarion, 2001, et La fabrique des concepts, recherches sur l’invention conceptuelle chez Rousseau, Champion, 2006.

Myriam Revault d'Allonnes

Philosophe, professeur émérité des universités à l'École pratique des hautes études, Myriam Revault d'Allonnes a notamment publié La Faiblesse du vrai. Ce que la post-vérité fait à notre monde commun (Seuil, 2018), La Crise sans fin. Essai sur l'expérience moderne du temps (Points, 2016) et Pourquoi nous n'aimons pas la démocratie (Seuil, 2010).…

Dans le même numéro

 

Institutions, médias, international: les lieux de la philosophie

A l'épreuve de l'opinion et de l'expertise

Conflits et divisions dans la pensée française