Dans le même numéro

Faut-il attendre une refondation de la social-démocratie ?

août/sept. 2013

#Divers

La gauche européenne, loin de faire figure de modèle, semble aujourd’hui à bout de souffle. Pourtant, la social-démocratie a plus d’une fois traversé des crises majeures, et a toujours réussi à rebondir. Quelles peuvent être aujourd’hui les pistes d’une nouvelle alliance progressiste ?

Après une longue éclipse, les théories du déclin du monde occidental sont de retour et renouvellent un pessimisme qui, alimenté par le marasme de l’entre-deux-guerres, avait été affaibli par les progrès sociaux des « Trente Glorieuses » et, plus récemment, par l’espoir, suscité par les révolutions démocratiques en Europe de l’Est, de la construction d’une démocratie cosmopolitique. Après que Paul Kennedy et Samuel Huntington ont respectivement annoncé l’affaiblissement des États-Unis face à la Chine et l’ouverture d’une nouvelle guerre « de tous contre tous » entre les civilisations, le diagnostic du déclin a été étendu à la situation de l’Europe, qu’il s’agisse de l’état de ses grandes nations historiques ou de l’Union elle-même.

Ce regain de pessimisme n’a pas seulement atteint l’interprétation du cours des relations i

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !