Covid19-Peruvian Airforce | Photo : Franco cp
Dans le même numéro

Le Pérou devant la Covid-19

Au Pérou, la crise sanitaire exacerbe des problèmes qui la précédaient : corruption, pauvreté et défiance vis-à-vis du gouvernement.

Le 12 août 2020, cinq mois après le décret imposant l’« isolement social obligatoire », le président du Pérou, Martín Vizcarra, a annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la Covid-19, dont la contagion s’étend à l’ensemble du territoire (avec 500 000 cas au 13 août et près de 22 000 décès1).

Immobilisation sociale

Alors que le premier cas était enregistré le 6 mars, le gouvernement décréta très vite l’isolement social (interdiction de sortir sauf pour les achats alimentaires, pharmaceutiques et énergétiques, fermeture des établissements d’enseignement, des garderies, des activités économiques sauf celles de première nécessité, couvre-feu), le tout assorti de l’état d’urgence, valant immobilisation des transports entre les vingt-six régions du Pérou. La fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres a été décrétée (à l’exception de vols humanitaires, négociés par les chancelleries et au départ de l’aéroport militaire). Les mesures d’urgence sanitaire, dont la fermeture des consultations externes des h

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Sylvie Taussig

Sylvie Taussig est chercheuse au centre Jean Pépin (CNRS). Ses travaux portent sur l’histoire de la pensée, la philosophie et les sciences au XVIIe siècle, notamment Gassendi.

Dans le même numéro

La crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 donne de la vigueur aux critiques de la démocratie. Alors que certains déplorent l’inertie de la loi et que d’autres remettent en cause les revendications sociales, le dossier, coordonné par Michaël Fœssel, répond en défendant la coopération, la confiance et la délibération collective. À lire aussi dans ce numéro : les régimes d’historicité, le dernier respirateur, le populisme américain et l’œuvre de Patrick Modiano.