novembre 2020

Jeunesses antiracistes

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.


Varia

La seconde chance

Jürgen Habermas

À Istanbul, sur le chemin du djihad

Muriel Domenach

Albert Memmi ou la passion de la liberté

Anny Dayan-Rosenman

Cultures

De quoi parle la rentrée littéraire ?

Alexandre Gefen

Cézanne et les maîtres

Paloma Hidalgo

Aby Warburg: Bilderatlas Mnemosyne

Emmanuel Delille

Michel-Ange, la grâce simple

Louis Andrieu

Librairies

Histoire de la fatigue de Georges Vigarello

André Rauch

Peut-on parler des religions à l’école ? d’Isabelle Saint-Martin

Ismaïl Ferhat

Archiver au Moyen-Orient sous la dir. de Christine Jungen et Jihane Sfeir

Franck Mermier

Ce que peuvent les sciences de Vincent Jullien

Valérie Charolles

La société d’exposition de Bernard E. Harcourt

Philippe Pédrot

De Gaulle sous la dir. de Jean-Paul Bled

Eugène Berg

La quête nucléaire de l’Iran de Marie-Hélène Labbé

Denis Bauchard

Avec ou sans l’Europe de Samuel B. H. Faure

Philippe Perchoc

Pensée du design de Jean-Philippe Testefort

Frédérique Zahnd

Brèves

Le pont de Bezons de Jean Rolin

Marc-Olivier Padis

Affranchissements de Muriel Pic

Benjamin Caraco

Le concile Vatican I. Le pape est-il infaillible ? de John O’Malley

Jean-Marie Glé

Urgences et lenteur de Francis Massé

Bernard Perret

La fabrique du consommateur d’Anthony Galluzzo

Charles Jeanpierre

Éloge de l’empirisme d’Emmanuel Todd

Philippe Boulanger

Arches du vent et Les bois calmés de Pierre Voélin

Jean-Paul Gavard-Perret

Critique, « Art noir »