BILLEBAUDE N°17 | Sortie le 3 Février 2021
Notes de lecture

Dans le même numéro

Une attention aux vivants

entretien avec

Anne de Malleray

Anne de Malleray est rédactrice en chef de la revue Billebaude, éditée par la Fondation François-Sommer et Glénat. Un objet éditorial singulier, qui se pense comme un espace de réflexion, de récits, de débats sur la question de nos relations aux autres vivants. Chaque numéro se consacre à un sujet – un animal, un espace naturel, une pratique (cueillette, pistage…) et l’aborde sous de multiples points de vue, mêlant sciences du vivant, anthropologie, littérature ou art contemporain. Le numéro 17, de février 2021, est dédié au cerf.

La revue Billebaude fera paraître en février 2020 son 17e numéro. À moins de fréquenter le musée de la Chasse et de la Nature, à Paris, ou les rayons art et écologie de librairies spécialisées, on peut être passé à côté de cette publication singulière. Pourriez-vous nous rappeler comment cette aventure éditoriale a démarré ?

Anne de Malleray – Billebaude a été créée en 2012, à l’initiative de la Fondation François-Sommer, qui gère le musée de la Chasse et de la Nature à Paris, et des éditions Glénat. Dans l’esprit de cette Fondation, créée en 1964 par un chasseur naturaliste soucieux de la préservation des milieux sauvages, l’idée de la revue est d’ouvrir un espace de réflexion, de récits, de débats sur la question de nos relations aux autres vivants. Nous choisissons de ne pas nous situer dans des oppositions frontales et partisanes – pour ou contre la chasse, pour ou contre la présence du loup, etc. –, mais plutôt de chercher à décaler la formulation des problèmes écologiques par rapport à ce que les m&

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne de Malleray

Anne de Malleray est rédactrice en chef de la revue Billebaude, une publication conçue comme un espace de réflexion, de récits et de débats sur la question de nos relations aux autres vivants. Son premier livre, paru en 2013, s’intitule La solitude et porte sur les nouveaux visages de la solitude dans la société contemporaine.…

Dans le même numéro

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».