Notes de lecture

Dans le même numéro

Le Débat janvier-février 2019

mars 2019

L’historien américain Adam Tooze accuse Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011, d’être en grande partie responsable de «la morosité de la reprise économique de l’Europe et l’inquiétant essor du nationalisme». Rappelant le rôle irréductiblement politique des banques centrales en dépit de leur affirmation d’«indépendance», il dénonce la volonté délibérée des dirigeants de la Bce «d’exploiter la crise pour accélérer le rythme de la consolidation budgétaire», autrement dit leur ingérence dans les affaires intérieures des pays pour imposer des politiques d’austérité à des gouvernements élus. Jean-Claude Trichet répond en rappelant le mandat de la Bce, qui est la stabilité des prix à moyen terme, et en soulignant la croissance éco­nomique et la résilience de la zone euro. Il insiste sur sa décision «rapide et audacieuse» d’accorder des prêts au d&e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dans le même numéro

Coordonné par Jean-Yves Potel, le dossier analyse le succès du gouvernement du Parti Droit et justice (PiS) en Pologne. Récupérant un mécontentement semblable à celui que l'on perçoit ailleurs en Europe, le régime s'appuie sur le discrédit des élites libérales et le rejet des étrangers pour promouvoir une souveraineté et une fierté nationale retrouvées. Il justifie ainsi un ensemble de mesures sociales mais aussi la mise au pas des journalistes et des juges, et une posture de défi vis à vis des institutions européennes, qu'il n'est pas pour autant question de quitter. À lire aussi dans ce numéro : les nouveaux cahiers de doléance en France, l’emprise du numérique, l’anniversaire de la révolution iranienne, l’antisémitisme sans fin et la pensée écologique.