Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Zone critique, no 2, 2021

novembre 2021

L’équipage de Zone critique part à l’aventure grâce au cinéma et à la littérature. La littérature des confins vient répondre au désir d’évasion de celles et ceux qui ont vécu les temps du confinement. Au sein d’un sommaire riche, Marie Gué s’interroge ainsi sur l’actualité du récit de voyage, tandis que Sébastien Reynaud raconte l’errance des marginaux et Marie Calmettes lit chez Ovide « l’expérience intime de celle qui ne part pas ». Pour Corentin Destefanis Dupin, le dernier film de certains cinéastes offre l’ultime voyage : « rentrer chez soi », et Alain Guiraudie considère que « l’amour et la guerre sont les dernières aventures ». L’ensemble du numéro est ainsi une réjouissante invitation au voyage.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.