Notes de lecture

Dans le même numéro

Nos petites patries. Identité régionale et État central, en France, des origines à nos jours de Olivier Grenouilleau

octobre 2019

Le long sous-titre suggère par lui-même l’incroyable complexité, d’hier à aujourd’hui, des rapports entre l’État et les régions en France. Le problème a de multiples facettes. La diversité historique et géographique de la France est là, bien sûr, mais le politique, l’administratif, l’économique ont joué leur rôle dès la monarchie, laquelle a dû s’imposer à des pouvoirs féodaux de grandeurs et de puissances diverses. Globalement, l’impression du lecteur est que les influences spontanément favorables à la construction des «petites patries» (passées par l’étape des «provinces») et au sentiment d’y être chez soi ont été malgré tout moins puissantes que les identités nées des conflits avec l’État central dans les temps modernes et après la Révolution. L’adversité a été plus structurante que les alliances, les relations pacifiques et les captations d’héritage sereines. Dès avant la Révolution et jusqu’en 1918, l’affirmation du «régionalisme», finale

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

À mi-mandat du quinquennat d’Emmanuel Macron, le dossier diagnostique une crise de la représentation démocratique. Il analyse le rôle des réseaux sociaux, les mutations de l’incarnation politique et les nouvelles formes de mobilisation. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Luc Nancy sur l’Islam, Michael Walzer sur l’antisionisme et François Dubet sur la critique de la sélection.