Notes de lecture

Dans le même numéro

Introduction à la pensée de Karl Marx, de Denis Collin

septembre 2018

#Divers

Cette introduction à la pensée de Karl Marx répond à deux exigences : d’une part, relire l’œuvre du philosophe allemand à l’aune du contexte politique et philosophique du xixe siècle, d’autre part, réfléchir sur ce que peut vouloir dire «être marxiste» au xxie siècle. Denis Collin rappelle d’abord la formation juridique du jeune Marx, son intérêt pour la tradition hellénistique, le dialogue avec Hegel ainsi que les débats sur ­l’antisémitisme présumé de La Question juive (1844). Peu à peu, Marx s’éloigne de la philosophie, convaincu de la nécessité d’ancrer son discours dans une pratique révolutionnaire. Ainsi, après son départ en Angleterre, il s’engage dans les combats de son siècle (le mouvement ouvrier, l’Internationale) qui accompagnent et portent les révolutions sociales (1848, 1871…). Denis Collin définit les concepts, examine la pertinence de la critique marxiste de la société et interroge ses réflexions sur l’histoire et la liberté des individus. Denis Collin soutient l’idée que la pensée de Marx est «travestie, dénaturée, rendue méconnaissable» par le marxisme, même si ce dernier n’est pas homogène. Les marxistes orthodoxes défendent la dialectique, le matérialisme historique et la conquête du pouvoir par les prolétaires. Des hérétiques – parmi lesquels Georges Sorel, la tradition italienne (Gramsci, Della Volpe, Colletti), autrichienne (Bauer, Adler), l’École de Francfort – ou encore les inclassables, notamment Engels, paraissent plus intéressants à l’auteur. Ce dernier conclut : «Il reste des “élèves de Marx” mais le marxisme est mort.» Comment alors continuer à défendre le communisme de Marx ? À condition d’accepter une réforme durable aux dépens de la spontanéité révolutionnaire, de renoncer à une théorie marxiste exhaustive et de se concentrer sur les champs éco­nomiques et sociaux. On peut alors «montrer que l’analyse que propose Marx de la dynamique du mode de production capitaliste a été complètement confirmée par l’expérience» des crises du xxie siècle.

Seuil, 2018
256 p. 14 €

Margaux Cassan

Dans le même numéro

Alors que l’efficacité des aides sociales est aujourd’hui contestée, ce dossier coordonné par Anne Dujin s’interroge sur le recul de nos idéaux de justice sociale, réduite à l’égalité des chances, et esquisse des voies de refondation de la solidarité, en prêtant une attention particulière aux représentations des inégalités au cinéma et dans la littérature.