Notes de lecture

Dans le même numéro

Opposition et libération d'Aldo Capitini

juil./août 2019

#Divers

La vie et l’œuvre d’Aldo Capitini, profondément liées, se résument en trois mots : «non-violence», «non-­collaboration», «non-mensonge». Trois injonctions éthiques qui guident tous les champs de son existence et le mènent aussi bien à choisir la chasteté que le végétarisme ou le pacifisme radical. Cet ouvrage, qui réunit des notes autobiographiques écrites tout au long de sa vie, a des airs de journal intime. Il nous plonge dans la vie de ce drôle de personnage, né à l’aube du xxe siècle, mort alors que fleurissait Mai 68. Ses textes, malgré des percées politiques et des esquisses de programme, relèvent le plus souvent de l’anecdote. Nous traversons la dictature mussolinienne, la Seconde Guerre mondiale, l’assassinat de Gandhi, Vatican II comme une saga littéraire. Capitini livre des récits d’une légèreté et d’une drôlerie saisissantes malgré la gravité des événements. Ainsi, sa rencontre avec Mussolini au retour d’une promenade matinale : «Je vis qu’il &ea

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Trad. par Lise Caillat, préface de Goffredo Fofi, introduction de Piergiorgio Giacchè, Edizioni dell’Istituto italiano di cultura, coll. « Cahiers de L’Hôtel de Galliffet », 2018
205 p. 16 €

Margaux Cassan

Etudiante en philosophie à l'Ecole Normale Supérieure (PSL), après des études d'histoire de la philosophie à Paris I ainsi qu'en arts du langage à l'EHESS. Margaux Cassan a été assistante de rédaction à Esprit de mai à décembre 2018, et s'intéresse tout particulièrement à la philosophie protestant en en questionnant notamment les notions de foi, de pouvoir et de puissance.…

Dans le même numéro

Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Camille Riquier, fait l’hypothèse que le monde capitaliste a substitué l’argent à Dieu comme nouveau maître invisible. Parce que la soif de l’or oublie le sang des pauvres, la communauté de l’argent est fondée sur un abus de confiance. Les nouvelles monnaies changent-elles la donne ? Peut-on rendre l’argent visible et ainsi s’en rendre maître ?