, de David Puaud">

Notes de lecture

Dans le même numéro

Un monstre humain ? Un anthropologue face à un crime "sans mobile", de David Puaud

novembre 2018

#Divers

Le 15 août 2007, un homme de ­quarante-­cinq ans fait du stop en sortant de boîte de nuit : il est frappé, torturé, puis tué par deux jeunes. Nous connaissons déjà les assassins – Josué Ouvrard, dix-neuf ans, et son complice. David Puaud, ancien éducateur de Josué, choisit ce fait divers comme terrain anthropologique. À travers ce cas, il interroge les «anormaux», à l’instar de Michel Foucault. Il se demande comment l’humain, sans raison apparente, peut se muer en monstre. L’auteur nous livre sa ligne de conduite, sa méthodologie et ses difficultés. Le livre nous transporte tour à tour dans le quartier sensible où Josué a grandi, à son procès, en prison. La description détaillée de la plaidoirie, en plus de plonger de lecteur dans les arcanes de la justice, rend compte des logiques qui animent chacun des acteurs : accusés, jurés, avocats, psychiatres, familles. Le livre cherche à échapper à tout point de vue partisan pour éclairer, sans les justifier, les mobiles d’un tel crime. Fort de ce long travail d’investigation et de «décentrement», ses conclusions échappent aux carcans conceptuels et à le

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Découverte, 2018
2 p. 19 €

Margaux Cassan

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.