Notes de lecture

Dans le même numéro

La Vraie gloire est ici, de François Cheng

François Cheng est un poète doux, humble et simple. Mais il est simple d’une simplicité pleine d’une lucidité profonde. Car on peut voir profondément les choses, sentir profondément l’angoisse et en même temps poser sur les choses et les êtres un regard calme et apaisé qui parvient à s’en émerveiller et à retrouver une simplicité d’enfant. Heureux ceux qui ont un cœur pur. Et c’est dans la simplicité et la contemplation des choses humbles que l’angoisse s’éclipse devant la vie.

Le temps et l’âme : tels sont les deux éléments qui constituent la source de la poésie de François Cheng, et notamment de son recueil La vraie gloire est ici, l’imprégnant d’un fond d’arbres en fleurs; l’émerveillement pleinement vécu dans l’éternel instant du présent devant le créé et la communion des êtres : tel est le chemin silencieux de l’apaisement.

Le temps, d’abord. Celui de François Cheng est cyclique ; la figure par excellence du poète est le rond. On le retrouve fréquemment : dans la nostalgie de la rondeur au cœur de l’universelle rotation du fruit, dans l’éclatante rondeur de la mandarine au soleil du matin q

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Gallimard, édition revue et augmentée, 2017
2 p. 6 €

Samuel Bidaud

Docteur en sciences du langage, Samuel Bidaud est chercheur postdoctoral à l'Université Palacky d'Olomouc (République tchèque) au département d'études romanes.

Dans le même numéro

Fausses nouvelles, désinformation, théories du complot : les vérités sont bien fragiles à l’ère de la post-vérité. Les manipulations de l’information prospèrent dans un contexte de défiance envers les élites, de profusion désordonnée d’informations, d’affirmations identitaires et de puissance des plateformes numériques. Quelles sont les conséquences politiques de ce régime d’indifférence à la vérité ? Constitue-t-il une menace pour la démocratie ? Peut-on y répondre ? A lire aussi dans ce numéro : un dossier autour d’Achille Mbembe explorent la fabrication de « déchets d’hommes » aux frontières de l’Europe, des repères philosophiques pour une société post-carbone, une analyse de ce masque le consentement dans l’affaire Anna Stubblefield et des recensions de l’actualité politique, culturelle et éditoriale.

 

Pour aller plus loin, découvrez une sélection d'articles publiés dans Esprit depuis 1949 sur les liens entre Vérité et politique