Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Les accords silencieux de Marie-Diane Meissirel

avril 2022

Avec ce roman, Marie-Diane Meissirel laisse filtrer, au milieu de toute la cruauté de l’histoire, une musique personnelle et empreinte de douceur – de cette douceur qui peut rendre le monde meilleur en faisant naître la compassion au cœur de chacune et chacun. Il n’est pas évident d’écrire un tel livre, qui se déroule sur plusieurs générations et dans des parties du monde très différentes. Ce n’est pas une fresque – il n’a rien d’épique – mais suit les destins, qui n’ont apparemment rien à voir, de Tillie, une vieille femme, et de Xià, une jeune étudiante chinoise qui vient jouer du piano dans la villa hongkongaise de Tillie. Pour (ré)unir ces deux voix/es, un piano Steinway, qui a traversé les époques et les lieux et qui raccorde à leur insu les deux femmes, liées l’une à l’autre par leur passé que les extraits du journal de Tillie et la remontée dans la vie de la famille de Xià nous révèlent peu à peu. Malgré la forte présence des événements historiques et leurs répercussions sur les générations qui passent, Les Accords silencieux incarne la persistance de la personne face à la collectivité et à l’histoire.

Une bonne partie du roman se déroule au cours de la révolution culturelle chinoise, dont nous est dévoilée l’atrocité : où l’on est roué de coups, humilié et battu à mort parce qu’on joue de la musique classique, considérée comme un symbole de la bourgeoisie occidentale ; où les instruments « étrangers » sont saccagés ; où l’on rase les cheveux des fem

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Les Escales, 2022
256 p. 20 €

Samuel Bidaud

Docteur en sciences du langage, Samuel Bidaud est chercheur postdoctoral à l'Université Palacky d'Olomouc (République tchèque) au département d'études romanes.

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.