Flux d'actualités

Le Discours aux animaux mis en scène par Valéry Warnotte

décembre 2017

#Divers

Un écran gigantesque, une scène sur laquelle un ou des musiciens accompagnent un comédien qui seul déclame, chante, vit, transpire Le Discours aux animaux de Valère Novarina[1]. Pour cette nouvelle adaptation de cette œuvre du dramaturge franco-suisse, le metteur en scène Valéry Warnotte a préféré l’anglais américain, puis l’arabe, à la langue française. Il a pour cela confié la traduction de ce texte à Amin Erfani, professeur à la City University of New York pour la partie intitulée « L’Animal du Temps » (The Animal of Time) et à Georgine Ayoub de l’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris (Inalco) pour « L’Inquiétude » (Al Qalaq). Ou plutôt ces derniers ont-ils transcrit en anglais américain et en arabe la langue novarinienne. La représentation commence ainsi par Chris Kayser, comédien et acteur d’Atlanta, dont la gouaille est puissamment colorée par les rythmes du batteur Frédéric Lamarre et les rifs de guitare de Pablo Roquefort. Lui succède ensuite le comédien Farid Bouzenad, dont la force douce est subtilement accompagnée par le musicien Camel Zekri. Texte et musique, mots e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !