Photo : Sprogz / flickr
Flux d'actualités

Amazon, un monstre 2.0

 Si chaque société produit ses monstres, Amazon est bien celui d’une civilisation où l’on veut gloutonner ce que des algorithmes savent être bon pour nous."

En 2018, Amazon proposera à ses membres premium une nouvelle série française. Le groupe confirme ainsi sa volonté de devenir également un producteur de vidéos à la demande et de concurrencer des sites comme Netflix.

Cette diversification de ses offres le conduit à ressembler à un être polymorphe. Libraire et disquaire numérique à l’origine, le groupe n’a eu de cesse de conquérir de nouveaux territoires. C’est ainsi qu’il est à présent aussi fabricant de tablettes, vendeur de vêtements et de chaussures, épicier et, depuis peu, producteur et diffuseur de séries. Cette hybridité en fait un véritable monstre, marqué par un monopole démesuré dans le commerce en ligne. Que l’on pense aux chimères et dragons du Moyen Âge ou, plus récemment, aux hommes-lézards ou femmes à barbe des freak shows, le monstre a toujours été identifié à une nature plurielle. Et ce jusqu’aux tueurs en série qui fascinent tant l’industrie médiatique (Dexter ou Hannibal) et qui associent une normalité, voire une personnalité érudite et esthète, à la pire des sauvageries.

Amazon est ainsi un monstre 2.0 qui ne cesse de muter pour mieux survivre dans un monde

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Bertrand Naivin

Bertrand Naivin est théoricien de l’art et des médias, chercheur associé au laboratoire Aiac et enseigne à l’université Paris-8. Après avoir travaillé sur une relecture des œuvres du pop art américain, ses travaux actuels portent sur le selfie, les réseaux sociaux et le smartphone comme producteurs d’un nouveau rapport à soi, aux autres et au monde. Il est l’auteur de Monstres 2.0, l’autre visage