Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Portrait d'Alexis de Tocqueville par Théodore Chassériau (1850)
Flux d'actualités

Le nouveau monde et la « révolution »

Si les germes d’une révolution sont bel et bien présents à l’heure actuelle, il faut alors anticiper leurs conséquences au regard des expériences de nos voisins afin de mieux les accompagner et ainsi éviter une confrontation brutale.

« Révolution » : depuis quelques mois, le mot est sur toutes les lèvres. Du livre programmatique d’Emmanuel Macron, alors candidat à l’élection présidentielle de 2017, à la caractérisation du mouvement des Gilets jaunes, la révolution semble constituer la nouvelle réalité française. Mais peut-on à juste titre utiliser ce terme pour qualifier la situation actuelle ?

Nous entendrons ici révolution comme un soulèvement populaire amenant à un changement de la forme de l’État. En ce sens, les crises politiques observées en France et ailleurs dans le monde pourraient bien constituer les prémices ou les signes avant-coureurs d’une révolution. L’ouvrage L’Ancien Régime et la révolution d’Alexis de Tocqueville est alors un guide précieux pour analyser, à l’aune de la Révolution de 1789, les revendications contemporaines. En effet, si les germes d’une révolution sont bel et bien présents à l’heure actuelle, il faut alors anticiper leurs conséquences au regard des expériences de nos voisins afin de mieux les accompagner et ainsi éviter une confrontation brutale.

 

Les racines de la révolution

Sur les plans social, politique et économique, la mise en parallèle de Tocqueville et de la situation actuelle est riche d’enseignements.

En premier lieu, la division de la société, notamment pour des raisons fiscales, est le trait majeur partagé par les deux France. Selon Tocqueville, les hommes sont plus éloignés « en petits groupes étrangers e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !