Une manifestation à Brisbane (Australie) en réponse à l'ingérence des incendies. 10 janvier 2020, | Via Wikimédia
Dans le même numéro

L’Australie contre le changement climatique

En Australie, la posture climato-sceptique du gouvernement cache une importante mobilisation des États fédérés et des citoyens en faveur de l’écologie.

L’Australie est souvent vue comme une mauvaise élève de la lutte contre le changement climatique. Avec un sous-sol riche en charbon et en gaz, elle est en 2019 le troisième exportateur mondial de combustible fossile. Son engagement dans le cadre de l’accord de Paris, plutôt modeste puisqu’il prévoit réduire de 26 à 28 % les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport au niveau de 2005, n’est pas sûr d’être atteint : après une période de baisse annuelle des émissions entre 2005 et 2013, celles-ci sont reparties à la hausse depuis 2015 et continuent d’augmenter d’une année sur l’autre. À la fin de l’année dernière, alors même que le pays était en proie à des incendies dévastateurs sur près de 19 millions d’hectares, le gouvernement affichait clairement son climato-scepticisme. Le Premier ministre a récemment annoncé que le gouvernement fédéral interviendrait pour financer une nouvelle centrale à gaz, si le secteur privé ne le faisait pas, dans le cadre de la relance post-Covid. Devant un tel tableau, l’Australie ne semble pas près de reverdir son blason. Pourtant, la réalité pourrait bien être tout autre.

En premier lieu, l’Australie est un pa

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Diane Delaurens

Diane Delaurens est haut fonctionnaire, diplomée de Sciences Po et l'ENA, et titulaire d'une licence de philosophie. Elle s'intéresse notamment aux rapports entre philosophie et politiques publiques.

Dans le même numéro

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.