Jacinda Ardern, le 26 octobre 2017 (Photo du gouvernement général de Nouvelle-Zélande)
Flux d'actualités

Jacinda Ardern, Premier ministre à toute épreuve

Comment expliquer le succès de Jacinda Ardern, triomphalement réélue Premier ministre de Nouvelle-Zélande ?

Le 17 octobre 2020, Jacinda Ardern a été réélue Premier ministre de Nouvelle-Zélande avec une victoire écrasante. La majorité absolue que détient le Parti travailliste au Parlement est une première depuis l’introduction en 1996 du mode de scrutin mixte, mêlant représentation proportionnelle et majoritaire. Seules des coalitions permettaient jusqu’à présent de former des gouvernements ; pour son premier mandat, Ardern s’était associée aux Verts et au parti populiste New Zealand First. Comment expliquer, dans une année 2020 qui semble mettre à mal les responsables politiques de par le monde, cette réélection magistrale ?

Un premier mandat contrasté

La popularité d’Ardern n’est pas nouvelle : en 2017, on parle de “Jacindamania” pour celle qui devient, sept semaines seulement avant l’élection, la plus jeune cheffe du Labour. Le parti, dont la popularité ne cessait de décroître, voit aussitôt les dons affluer – et Jacinda Ardern devient peu après la plus jeune Premier ministre du pays. Bien qu’ayant fait l’ensemble de sa carrière en politique, elle incarne un renouvellement bienvenu de la classe dirigeante néo-zélandaise, dans un style accessible et proche de la population.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Diane Delaurens

Diane Delaurens est haut fonctionnaire, diplomée de Sciences Po et l'ENA, et titulaire d'une licence de philosophie. Elle s'intéresse notamment aux rapports entre philosophie et politiques publiques.