Flux d'actualités

Les Etats-Unis, un pays divisé

La crise du shutdown et les transformations du parti républicain

octobre 2013

#Divers

Il était évident depuis de longs mois que les États-Unis allaient vers une crise fiscale, financière, et surtout politique. Les radicaux du Tea Party conditionnaient leur approbation d’une loi budgétaire au retrait de la réforme de l’assurance santé, qu’ils dénigrent sous le sobriquet d’« Obamacare ». Ils savaient pertinemment que le président et sa majorité au Sénat refuseraient d’abandonner la plus grande victoire du premier mandat d’Obama. Pour des raisons que j’essaierai d’esquisser, ces jusqu’au-boutistes ont accepté le risque d’une fermeture du gouvernement pour prix de leur refus. Pire encore, ils savaient que le Congrès aurait à voter quelques semaines après (le 17 octobre) un relèvement du plafond de la dette nationale sans lequel le crédit du pays – et le système financier global centré sur le dollar – risquait fort de dégringoler. Autrement dit, cette minorité de quelques 80 députés républicains (sur les 232 membres de leur parti à la Chambre) a pris le pays en otage.

 

La fin du récit politique progressiste

 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !