Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Trois visages de Jafar Panahi - Memento Films Distribution
Trois visages de Jafar Panahi - Memento Films Distribution
Flux d'actualités

Cannes 2018, une affaire de femmes

Cette 71ème édition du Festival de Cannes s’annonçait soucieuse de la place faite aux femmes. Le choix de l’actrice engagée Cate Blanchett comme présidente du jury était un signe clair, après l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo. Tout comme la campagne prévenant les festivaliers contre les maltraitances faites aux femmes et mettant à leur disposition un numéro d’assistance. Inquiétude des femmes, vibrante dans les salles comme au-dehors. Le 12 mai, elles étaient quatre-vingt-deux actrices, cinéastes, professionnelles du cinéma à demander l’égalité salariale et pousser les responsables des trois grandes sections (Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique et Festival) à signer une « Charte objectif parité 50/50 en 2020 ». Car l’étouffement de la voix des femmes dans l’industrie cinématographique affecte profondément le septième art et notre regard sur les films.

Rafiki de Wanuri Kahiu - Big World Cinema
Rafiki de Wanuri Kahiu - Big World Cinema

Ainsi, comment fallait-il considérer Rafiki de la kenyanne Wanuri Kahiu (Un certain regard, en salle en septembre 2018) ? Film de femme noire sur deux femmes qui s’aiment, interdit au Kenya. La cinéaste filme plein cadre deux belles héroïnes de fiction, Kena

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Élise Domenach

Élise Domenach est maîtresse de conférences, habilitée à diriger des recherches, en études cinématographiques à l’École normale supérieure de Lyon. Elle a récemment dirigé L’écran de nos pensées. Stanley Cavell, la philosophie et le cinéma (ENS Éditions, 2021). Elle est également l’autrice de Le paradigme Fukushima au cinéma. Ce que voir veut dire (2011-2013), à paraître chez Mimesis en avril…