Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Billions, théâtre du confusionnisme américain

mai 2016

#Divers

Victimes à la fois d’un retour de la politique clientéliste et des dérives de la finance, les Américains focalisent aujourd’hui une grande partie du débat public sur ce que Matt Taibi a appelé le « divide »1, c’est-à-dire l’inégalité croissante entre les citoyens plus riches et les plus pauvres qu’on appelait autrefois, plus simplement, « la question sociale ». Le constat est simple. Il existe deux Amériques. Celle des pauvres et des minorités ethniques, qui subissent une injustice du quotidien - tragiquement illustrée ces dernières mois par les nombreuses affaires de violences policières. Et celle de la majorité Wasp, à laquelle on laisse tout passer car elle sait exploiter sa puissance économique pour obtenir une certaine forme d’impunité juridique - malgré les scandales successifs de ces dernières années, les firmes de Wall Street ont été régulièrement condamnées à payer des amendes, mais leurs dirigeants n’ont jamais été condamnés à des peines de prison ferme. Après le non moins politique Homeland qui explorait la paranoïa américaine post-11 septembre, c’est dans ce cadre que se présente Billions, la nouvelle série phare de Showtime.

Aux manettes, du beau monde avec Brian Koppelman et David Levien, deux scénaristes ayant notamment travaillé avec Steven Soderbergh sur Ocean Thirteen et The

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !