Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Sophocle, Sudek et Hrabal

La résistance d’une humanité démocratique

septembre 2016

#Divers

Pour ouvrir leur saison, les Amandiers de Nanterre ont eu la belle idée de proposer une nuit théâtrale, du vendredi 4 au samedi 5 septembre. En ouverture, la reprise de l’excellent spectacle de Joël Pommerat, Ça ira (1) Fin de Louis, (cf. l’article du 18 novembre 2015 publié sur ce site) puis, au petit matin, dans le parc André Malraux voisin, Ajax, Œdipe Roi, et Électre, de Sophocle, interprétés par la troupe lyonnaise du Théâtre du Point du Jour, dirigée par Gwenaël Morin, que l’on retrouvera à Beaubourg en avril prochain avec les Molière de Vitez.

C’est ainsi qu’un peu avant cinq heures du matin, on vit arriver sur la grande pelouse du parc – à deux pas d’un étang où des cygnes et des oies bernaches font une escale de quelques semaines en cours de migration, tout à côté du quartier Pablo Picasso et des tours nuages d’Émile Aillaud – une foule équipée de couverture pour supporter la fraîcheur de la nuit. Beaucoup de jeunes adultes, ce qui prouve que le théâtre n’est pas l’affaire d’un public de vieux bobos. Et le parc se mit à retentir des échos des drames des Atrides, où la violence des passions allume des incendies qui se transmettent sur plusieurs générations, où les hommes sont les jouets des dieux, mais où les dieux sont instrumentalisés par ces mêmes hommes. Ici, passions et

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !