Flux d'actualités

Veillée en commun

Le collectif L'avantage du doute occupe le théâtre de la Bastille du 23 mai au 16 juin et fait le pari de l'intelligence collective.

En ouverture de leur « veillée » du 31 mai 2018 au théâtre de la Bastille, le collectif L’avantage du doute présente son mode de fonctionnement au cours de dix ans de travail, avec trois pièces sur l’engagement politique (Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon, 2009), le travail (La légende de Bornéo, 2012) et les images (Le bruit court que nous ne sommes plus en direct, 2015). Ce collectif sans chef d’auteurs-acteurs à hauteur d’hommes, de personnes qui sont aussi des personnages, pratique un exercice de démocratie horizontale qui n’exclut pas la conflictualité. La préparation des pièces passe par la collecte de matériaux documentaires : la salle de répétition ressemble d’abord à une grande médiathèque, avec un effort particulier pour glaner des récits qui entremêlent l’intime et le politique. La mise en commun permet l’élaboration d’une opinion, la mise en scène d’une colère, l’équilibre précaire d’un engagement rendu finalement public, dans un temps long qui va à l’encontre de l’accélération dominante. Ainsi, les images d’archive d’un couple discutant d&rsquo

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !