Flux d'actualités

La nouvelle religion en séries

A propos de The Leftovers et Les Revenants

novembre 2015

#Divers

Par leur syncrétisme et leur symbolisme religieux, deux productions télévisuelles récentes touchent à des structures mentales inconscientes des spectateurs[1]. En mélangeant des influences sacrées et profanes, elles permettent aux spectateurs, au-delà de leur foi ou de leur athéisme, de faire corps devant l'écran, autour de la fiction.

The Leftovers, créée et écrite par Damon Lindelof (scénariste de Lost, et au cinéma Prometheus ou Tomorrowland) d'après un roman de Tom Perrotta (mais la série prend de grandes libertés par rapport à ce matériau), narre les conséquences d'un événement surnaturel d'ampleur : 2% de l'humanité disparaissent un jour sans explication. Trois ans plus tard, dans une ville sans histoires, une étrange secte, les Guilty Remnant (Coupables Survivants), perturbe les cérémonies en l'honneur des disparus et gagne en influence. Kevin Garvey, chef de police, se retrouve à assurer la sécurité d'un groupe « religieux » qui apparaît, pour reprendre une expression romaine contre les premiers Chrétiens, comme « les ennemis du genre humain » : vêtements blancs, vœu de silence, absence d'emp

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !