Dans le même numéro

Édouard Glissant. L’identité généreuse, de François Noudelmann

juil./août 2018

#Divers

Flammarion, coll. "Grandes biographies", 2018, 448 p., 26€

Pour quelle mystérieuse raison les éditions Flammarion ont-elles décidé de publier le livre de François Noudelmann dans une collection intitulée « Grandes biographies » ? Cet ouvrage, agréable à lire au demeurant, ne possède aucune des caractéristiques des « grandes bibliographies » authentiques : ni la taille (448 pages dans une typographie aérée), ni les recherches minutieuses dans les archives (pourtant déposées à la Bnf) ou dans la littérature secondaire (la bibliographie se limite aux œuvres publiées de Glissant), ni le souci de fournir ses sources aux lecteurs (aucune note de bas de page ou de fin).
Or l’on tombe souvent sur des détails trop beaux pour être vrais. Un exemple parmi d’autres : nul admirateur de la poésie d’Aimé Césaire n’ignore qu’André Breton fit escale à Fort-de-France sur le chemin de l’exil pendant la Seconde Guerre mondiale, qu’il y rencontra le poète martiniquais et qu’ils lièrent à cette occasion une relation faite d’admiration réciproque. Cela se passait en 1941, Glissant avait douze ans et même s’il fréquentait le lycée Schœlcher où Césaire enseignait les lettres, il

Lecture réservée aux abonnés

Prolongez l'expérience en vous procurant un abonnement, dès 7 € pour un mois de découverte (4,90 € tarif réduit) : Boutique > Abonnements ; ou si vous avez déjà un abonnement, vous pouvez vous connecter ici.

Michel Herland

Dans le même numéro

Assistons-nous au triomphe de la xénophobie ? Les exilés ne sont plus les bienvenus dans notre monde de murs et de camps. Pourtant, certains font preuve de courage et organisent une contre-politique hospitalière. Ce dossier estival, coordonné par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc, invite à ouvrir le secours humanitaire sur un accueil institutionnel digne et une appartenance citoyenne réinventée.