Crédits : Flickr - U.S. Department of State
Flux d'actualités

Salvini encore gagnant ?

En cherchant à provoquer des élections anticipées, Matteo Salvini a fait un pari politique, et perdu. À plus long terme néanmoins, les fragilités du parlementarisme italien, conjuguées à la défiance à l’égard de l’Union européenne, pourraient continuer de jouer en sa faveur : car le chef de la Lega joue habilement de son image pour rester au centre du jeu politique.

En rompant le contrat de gouvernement avec le Mouvement 5 étoiles, le chef de la Lega et désormais ancien ministre de l’Intérieur entendait engranger les bénéfices de sa ligne dure en termes de politique migratoire et transformer l’essai du succès de son parti aux européennes. Fort de ses 38 % des suffrages, Salvini a joué un coup de poker. Pourtant, la rupture avec le M5S n’a pas précipité les élections. Contraint à quitter le gouvernement, Salvini a perdu sa vitrine institutionnelle au ministère de l’Intérieur, ainsi que les moyens immédiats de son action politique. Qui plus est, dans une époque déjà anxiogène et précaire, les Italiens n’ont guère goûté cette déstabilisation politique du pays. Les corps intermédiaires (entrepreneurs du Nord notamment) n’apprécient pas les revirements politiciens. Les sondages montrent bien, à cet égard, que les Italiens désapprouvent de l’ouverture de cette crise. Mais le parti de son instigateur peut encore compter sur un soutien élevé.

Le nouveau gouvernement à peine constitué, l’ancien ministre se montre déjà habile à bénéficier de la situation. Éléphant dans un magasin de porcelaine institutionnelle, il s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !