llustration du Livre de Job, William Blake 1826
Dans le même numéro

Anti-démocraties et démocraties dans les années 2020

Les anti-démocraties contemporaines (Turquie, Russie, Iran…) sont caractérisées par la paramilitarisation du pouvoir et la brutalisation des sociétés. Face à elles, des démocraties affaiblies et menacées peuvent se réinventer grâce aux luttes citoyennes.

Où en est le monde en ce début de cette troisième décennie du xxie siècle et qu’en est-il de la capacité de la pensée critique à l’expliquer, à défaut de pouvoir le transformer1 ? Peut-on encore analyser le politique en partant des notions comme État, pouvoir, puissance, société, institutions ou serions-nous entrés dans de nouveaux processus de brutalisation des sociétés2, entraînant dans leur sillage la destruction des repères de confiance dans le temps et dans l’espace, comme ce fut le cas durant la première moitié du xxe siècle ? Comment faire face aux peurs identitaires et sécuritaires, instrumentalisées avec succès par des courants généralement définis comme « populistes » qui prennent les sociétés démocratiques en otage ? L’action citoyenne devrait-elle « faire table rase » de nos démocraties assurément atones, comme le suggère une certaine gauche radicale, ou, à l’inverse, envisager leur transformation en prenant appui sur les ressorts dont elles continue

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Hamit Bozarslan

Directeur d'études à l'Ehess, il est notamment l’auteur de l'Histoire de la Turquie de l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015) et de Révolution et état de violence. Moyen-Orient 2011-2015 (Cnrs, 2015). Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. 

Dans le même numéro

La crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 donne de la vigueur aux critiques de la démocratie. Alors que certains déplorent l’inertie de la loi et que d’autres remettent en cause les revendications sociales, le dossier, coordonné par Michaël Fœssel, répond en défendant la coopération, la confiance et la délibération collective. À lire aussi dans ce numéro : les régimes d’historicité, le dernier respirateur, le populisme américain et l’œuvre de Patrick Modiano.