Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dessin de Richard (archives de Melanie Klein, 1941, Wellcome images)
Dessin de Richard (archives de Melanie Klein, 1941, Wellcome images)
Flux d'actualités

Quand les enfants gribouillent

entretien avec

Pierre-Henri Castel

Dans son ouvrage Mais pourquoi psychanalyser les enfants ? (Cerf, 2021), le philosophe et psychanalyste Pierre-Henri Castel propose de concevoir la psychanalyse comme un rituel thérapeutique et de revisiter la notion d’efficacité symbolique. Il répond ici aux questions d'Elen Le Mée.

Votre livre revendique une approche « pragmatiste » de la psychanalyse. Ce motif est clair dans une formule où vous proposez de « déduire les concepts véritablement utiles des pratiques effectives des thérapeutes d’enfants ». Cela implique-t-il d’y faire un tri ? Et quels sont ces concepts « véritablement utiles » ?

En philosophie de la psychanalyse, partir de ce que font les acteurs, ici les thérapeutes, les enfants et leurs familles, et de l’inscription sociale de leurs pratiques à visée thérapeutique, c’est tout à fait inédit. La totalité de la littérature sur la question cherche à évaluer directement les théories, leur cohérence par rapport à des modèles de rationalité (psychologie cognitive, certaines versions de la philosophie de l’esprit, du type « psychologie ordinaire ») ou bien leur adéquation aux faits (ce qui peut aller jusqu’à l’accusation de fraude). Il n’est jamais venu à l’idée de personne de traiter les concepts véritablement utiles en psychanalyse comme des codifications explicites des règles suivies implicitement dans la pratique. Or c’est en cela que consiste le retournement pragmatiste en épistémologie. Mais il ne va pas tout seul. La seconde jambe, si j’ose dire, qui permet d’adopter cette démarche, c’est de traiter ladite pratique (et le savoir-faire qu’elle enveloppe) comme une pratique socialement insérée : en l’espèce, elle ne se comprend véritablement que dans une visée de resocialisation, dans une situat

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Pierre-Henri Castel

Agrégé de philosophie, docteur en philosophie et docteur en psychologie clinique et pathologique, il est directeur de recherche au CNRS.