Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

Le mauvais lycée

janvier 2018

#Divers

Les Américains aiment dire, pour rire, que la vie est pareille à l’expérience du lycée, mais ceux qui n’ont pas été à l’école ici ne savent peut-être pas ce qu’ils veulent dire par là. En effet, pour comprendre les Etats-Unis, il faut étudier ce monde clos qui apparaît si souvent dans les films américains : le mauvais lycée. Qu’est-ce qui le caractérise ? Les beaux gosses riches sont des centaures, mi-homme mi-voiture, qui conduisent des véhicules neufs achetés par papa. Les joueurs de football américain et leurs cheerleaders, blondes de préférence, sont les membres les plus enviés et les plus choyés de la communauté.  Les nerds, les futurs entrepreneurs, sont persécutés par eux et la « fille parfaite », celle qui est à la fois belle et intelligente, cache son intelligence et sa colère pour pouvoir gagner des votes et finir « reine » du bal de fin d’année. Ceux qui ne sont pas blancs n’existent pas. Quant au reste des élèves de l’école, ils ne sont rien que des figurants, un gros bétail qui obéit quand sonne la cloche de l’école toutes les heures pour annoncer la fin d’une classe et le début d’une autre.

 

La chose la plus importante dans un lycée américain, c’est le microphone, situé dans le secrétariat de l’école. Attaché à un haut-parleur cloué au mur de chaque classe de l’école, ce système central de diffusion de son est la seule chose qui soit sacrée dans l’éc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !