Dans le même numéro

Relire Meddeb

novembre 2019

Abdelwahab Meddeb est décédé le 5 novembre 2014. Récemment est paru de lui Islam, la part de l’universel (édition bilingue par Mohamed Zernine chez En toutes lettres, 2019). Nous savons ce que lui doit Esprit et sommes heureux de publier l’hommage que lui rend Adil Hajji.

Islam, la part de l’universel est un manifeste contre les identités ivres d’elles-mêmes et meurtrières. Le livre rappelle que « l’Islam a conduit la civilisation à un apogée qu’elle n’avait pas connu avant lui », qu’il est aussi « une réalité intérieure à l’Europe d’un point de vue historique » et qu’il a promu la civilisation européenne, comme la culture grecque et latine ou le judaïsme et le christianisme. Son autre ambition est d’alerter les musulmans sur le danger actuel d’une rupture de la transmission culturelle. Une communauté privée de sa mémoire est une communauté en péril, car elle est menacée par une globalisation qui uniformise. Islam, la part de l’universel contient tout ce dont Abdelwahab Meddeb a eu souci sa vie durant : la défense de la culture, et singulièrement de la culture islamique, la passion de la beauté, l’amour du divers, la conviction que le perfectionnement de soi – moral, intellectuel et spirituel – est l’une des tâches les plus importantes qui soient, et la quête d’un universalisme inédit.

Cultures d’islam, islams de la culture

Tissé, « créolisé » par de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Adil Hajji

Anthropologue et philosophe de formation, Adil Hajji a langé et dirigé de nombreuses revues socioculturelles, comme Kalima, Librement, Vision, Rivages et Signes du présent. Il a également animé des émissions littéraires sur la chaîne télévisuelle 2M Maroc. Plus généralement, il donne des conférences sur la spiritualité et l’éthique.…

Dans le même numéro

Suite à la crise des Gilets jaunes, ce dossier, coordonné par Jean-Louis Schlegel et Jacques-Yves Bellay, décrit une France en archipel de bassins de vie : certains fragiles et relégués, d’autres attractifs et dynamiques. À lire aussi dans ce numéro : la révolution tunisienne, la tragédie du Venezuela et l’esprit du christianisme.