Dans le même numéro

L'écologie franciscaine du pape

août/sept. 2015

#Divers

Esprit – L’encyclique Laudato Si’. Le souci de la maison commune1du pape François a reçu un bon accueil au-delà des cercles chrétiens. Pour vous, quelle est l’originalité de ce texte ?

Dominique Bourg – On ne s’attendait pas à un positionnement écologique aussi radical, en particulier sur le lien plusieurs fois souligné au cours de ce texte entre la préoccupation écologique et la question sociale : « une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres » (§ 49). Concrètement, l’encyclique prend la mesure de la situation dramatique où nous nous trouvons ; elle éclaire les raisons qui nous ont conduits au péril actuel et dessine des actions possibles à la faveur d’une relecture des Écritures et de la tradition, tout particulièrement franciscaine ; elle s’appuie en outre sur de nombreuses conférences épiscopales catholiques de par le monde, tout en citant des analyses du patriarche orthodoxe Bartholomée ou des poèmes soufis. Il y a donc des marques délibérées d’ouverture.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dominique Bourg

    Philosophe, son travail est consacré à notre relation à l’environnement et aux questions écologiques, à l’évaluation des choix technologiques et des risques, au débat public et à la démocratie participative. Il est professeur à l'Université de Lausanne (Institut de Géographe et de Durabilité) et membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme. Il dirige…

Dans le même numéro

Un itinéraire intellectuel européen

L'Allemagne et la tradition critique

La raison dans la démocratie

Habermas par lui-même