Pixabay
Dans le même numéro

Agir de soi-même

Si la sociologie a pris la mesure du phénomène individualiste, elle risque cependant d’appauvrir sa conception de la société en la réduisant à un simple lieu de rencontre ou de croisement des subjectivités, au risque de perdre ainsi les moyens à la fois de penser le sujet et la société.Alain Ehrenberg, en s'appuyant sur les thèses de Vincent Descombes et Norbert Elias, propose de dépasser le mythe de l'autofondation pour y préférer la notion d'apprentissage.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alain Ehrenberg

Alain Ehrenberg développe le projet d'une sociologie de l'individu qui prenne en compte toutes les dimensions complexes de la question des relations sociales à l'âge de l'autonomie : rapport à soi et aux institutions, vie psychique et consommations psychotropes, course à la performance et vertige de la dépression. Il a publié récemment : La Société du malaise, Paris, Éditions Odile Jacob, 2010 et…

Dans le même numéro