Dans le même numéro

Apprendre à son rythme

décembre 2014

#Divers

La réforme des rythmes scolaires a suscité de nombreuses critiques, alors même que tout le monde s’accorde sur le constat d’une crise de l’institution scolaire aujourd’hui. Elle pose cependant des questions fondamentales dans un contexte où la pression scolaire s’accroît en même temps que les inégalités, et se reporte ensuite sur un monde du travail de plus en plus fragmenté.

La réforme des rythmes scolaires est l’un des nombreux serpents de mer de l’Éducation nationale, remonté à la surface des débats médiatiques lorsque Vincent Peillon a décidé en 2012 de revenir sur la semaine de quatre jours mise en place par Xavier Darcos en 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. La réforme implique un retour à quatre jours et demi de classe par semaine, en remplaçant – sauf dérogations – le samedi matin par le mercredi matin et en écourtant les journées pour laisser la place à des activités périscolaires (ateliers, études, sport...) organisées et financées par les communes. Cette réforme a été mise en place dans un certain nombre de communes en septembre 2013 et généralisée en septembre 2014, malgré les protestations qu’elle a suscitées, notamment de la part de maires qui dénonçaient une entorse faite à l’égalité de traiteme

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alice Béja

Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice en chef de la revue Esprit, elle a notamment publié Des mots pour se

Dans le même numéro

La vie urbaine et les temps communs

Accélérer ou ralentir: un faux débat

La ville de la nuit

La querelle des rythmes scolaires