Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La Bible fait-elle la loi aux États-Unis ?

juillet 2006

#Divers

La séparation flottante entre religion et politique aux États-Unis est souvent une source de perplexité pour les Européens, et pour les Français en particulier. Les références religieuses abondent dans les discours des hommes politiques américains, et le président actuel en est un exemple flagrant. Le discours sur l’État de l’Union délivré le 31 janvier 2006 se termine bien sûr sur le rituel « que Dieu bénisse l’Amérique », mais comporte également une autre référence religieuse :

La vie humaine est un don de notre Créateur, et ce don ne doit jamais être détruit, avili ni mis aux enchères.

Dans un pays comme la France, où la notion de laïcité est au cœur de la fondation de la République, ce genre de référence semble incompréhensible, sinon absurde. Or, contrairement aux idées reçues, la constitution américaine ne comporte aucune référence religieuse. En revanche, il est vrai que la Bible a une importance fondamentale tout au long de l’histoire des États-Unis. Le mythe des origines, pour ce pays comme pour bien d’autres, est au cœur de la représentation qu’il se fait de lui-même, et ce mythe est éminemment lié à ces deux textes fondateurs : la Bible et la Constitution. Comment le rapport entre ces deux références, l’une religieuse, l’autre séculière, s’articule-t-il ? La revendication de cette double fondation n’est-

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !