Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Rezso Kasztner : à l'ombre de l'histoire

mars/avril 2012

#Divers

Qui connaît Rezso Kasztner ? Il ne figure pas dans les manuels d’histoire, ne fait pas partie de ces noms que l’on associe à la Seconde Guerre mondiale, reste relativement méconnu, en somme, du grand public. Pourtant, son histoire est au cœur de deux questions qui résonnent encore aujourd’hui dans les esprits : la mémoire de la Shoah et la création de l’État d’Israël.

Juif hongrois, membre d’un réseau d’aide et de secours, Kasztner négocia avec Eichmann, au moment des déportations massives qui eurent lieu après l’invasion de la Hongrie en 1944, le sauvetage de 1 684 juifs, qui quittèrent Budapest en train, furent bloqués pendant quelques mois, sans savoir ce qu’il adviendrait d’eux, au camp allemand de Bergen-Belsen, pour enfin trouver refuge en Suisse.

Après la guerre, Kasztner part pour Israël, avec toute sa famille, et, au début des années 1950, travaille pour le gouvernement de David Ben Gourion. En 1953, il est accusé par Malchiel Gruenwald, un pamphlétaire proche de l’extrême droite, d’avoir collaboré avec les nazis et favorisé l’extermination des juifs hongrois. Le gouvernement israélien intente un procès en diffamation à Gruenwald, qui va progressivement se transformer en « procès Kaszt

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alice Béja

Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice en chef de la revue Esprit, elle a notamment publié Des mots pour se

Dans le même numéro

 

Institutions, médias, international: les lieux de la philosophie

A l'épreuve de l'opinion et de l'expertise

Conflits et divisions dans la pensée française